lundi 15 avril 2013

BOMBINO - Nomad


Depuis qu'il possède son propre studio à Nashville, Dan Auerbach se fait plaisir en produisant énormément. Que ce soit des groupes garages comme Hacienda (ce qui n'est pas étonnant de la part d'un mec qui a débuté en enregistrant des disques dans sa cave), ou des gros pontes du rock tel que Dr John, le chanteur-guitariste des Black Keys est partout. Hyper-actif et baroudeur, le mec a même produit le second album international du Touareg Nigérien Bombino, et c'est peu dire que la réussite est totale.

Démarrage en trombe avec "Amidinine", un blues lourd et sec qui laisse entrevoir en son coeur les origines de tout un siècle de musique. La guitare mène le jeu; très typée nord-africaine, celle-ci embarque dans son sillon une section rythmique semblant sortir tout droit d'un skeud des seventies! Un chant dans le désert, un chant rebelle qui s'élève comme un fantôme de feu accompagné d'une armée de fauves, et cette musique faite de percussions et de guitares saturées apte à faire tomber tous les murs. "Azamane Tiliade" porte en elle les chants des révoltés. "Adinat" est plus traditionnelle, les amateurs de blues africain seront aux anges avec ce moment de psychédélisme naturel et organique. Hommage au désert, ce grand vide mouvant et passionnant, "Her Tenere" est le chant d'un homme vers un dieu enveloppant et sans pitié. Sur "Aman", Omara "Bombino" Moctar nous offre une fois encore une partie de guitare démentielle, légère et mystique, une subtile danse avec l'inconnu. L'album se clôt avec une merveilleuse ballade, ouverture vers le soleil, le ciel bleu, "Tamaditine" ou la sérénade de l'homme amoureux, celle du poète épris de sa muse.

"Nomad" est un album bouleversant, d'une grande richesse, à la fois traditionnel et moderne. Merveilleusement composé et produit, ce disque est à classer au côté de ceux d'Ali Farka Touré, carrément!

Lien Spotify

8 commentaires:

  1. Tu as su donner envie... Oui, il y a maintenant de la "guitare africaine"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais ce son typique et hypnotique, le truc troublant. Quand j'ai découvert le blues un peu en vrac, Chicago, le sud et l'Afrique, c'est cette dernière qui m'a le plus retournée. Son funk, son disco, son blues, tout est brut, tribal!

      Supprimer
  2. Il bosse comme un fou le Dan... connaissais pas, pas l'air dégueux. Merci du tuyau T.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que pas dégueux, une petite tuerie pour amateurs blues...

      Supprimer
    2. Comme le mec sur le pochette...

      Supprimer
  3. Beaucoup aimé celui-ci... encore plus que le précédent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial de bout en bout, il arrive pile avec le beau temps en plus, le disque idéal sur l'instant. Un cran au dessus du précédent car plus audacieux, je trouve!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.