vendredi 4 janvier 2013

N°86 FLEET FOXES - Fleet Foxes - 2008


Bien incapable je serai, de vous dire ce qui rend cet élixir si envoûtant. Peut-être sont-ce les lourdes brumes de la sombre forêt, peut-être est-ce la voix enchanteresse du barde (Robin Pecknold, probablement la plus belle voix du folk actuel)? Mais le doux poison concocté par Fleet Foxes est magique, un accélérateur de perception qui bouleverse les sens! Rarement disque récent ne m'a donné autant de sensations, et je me fous royalement des grincheux qui n'y voient qu'une pâle redite de CSN&Y. Ne peut-on plus faire de rock boisé sans être taxés de suiveurs? Pour être franc, jamais "Déjà Vu" ne m'a fait autant d’effet que ce premier LP des Fleet Foxes. La touche féerique.

Ode au matin, le peuple de la grande forêt chante sa gloire au soleil hivernal; "Sun It Rises", divine ouverture, la plus belle des invitations. Ensuite, ce sera "White Winter Hymnal" qui réchauffera le corps et l'âme du voyageur égaré, les notes résonnent sur les branches des arbres, les dernières feuilles n'en finissent plus de tomber, mais gare, le givre s'installe déjà. La chaleur d'un feu, la maison est paisible ("Quiet House"), dehors les éléments peuvent bien se déchaîner, tout cela semble bien irréel quand la quiétude nous enveloppe. "He Doesn't Know Why", effectivement le secret est bien gardé, il se cache au coeur de la forêt que personne ne regarde guère plus, faute de temps. Du temps, voilà ce que nous offre Fleet Foxes, un moment hors du temps. Un voyage qui parfois nous élève très haut au-dessus des cimes, "Your Protector" est une course vers la lumière, épique. En guise d'au revoir, le barde frappe sur sa guitare et ne cesse de mentionner le nom d'un certain "Oliver James".

Le second album du groupe "Helplessness Blues" est tout aussi bon, sinon meilleur, peut-être plus difficile d'accès. Les grandes oeuvres ne s'offrent pas si facilement au premier quidam venu! Il contient un titre démentiel du nom "The Shrine/An Argument", qui fort de ses huit minutes est un véritable périple en terre inconnue. Les disques de Fleet Foxes rendront immédiatement insipides neuf albums de Folk moderne sur dix, une catégorie souvent plus boueuse que boisée.

4 commentaires:

  1. Je conseille aussi l'album du batteur des Fleet Foxes (qui a quitté le groupe) Father John Misty (c'est un pseudo) qui est très sympa et a été enregistré avec Johnathan Wilson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info, je n'était pas au courant de cette échappée.

      Supprimer
  2. Conseillé en son temps par un internaute spécialiste en Sunshine Pop, Brazilian pop, Soundtrack & Soul, REVPOP est son pseudo.
    Dès que cela s'approchait de la musique DREAM ou SUNSHINE (j'adore ces tiquettes) il passait les signaler, dont cet album avec ces 5*!!
    Dommage, REVPOP s'est réfugié dans un forum de FUNK&SOUL....
    Je charge le conseil de FRACAS64
    A suivre et bonjour chez vous et bonne année au fait

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.