vendredi 25 janvier 2013

JSF #3: TOM WAITS - Swordfishtrombones - 1983

Thème du jour: Happy Birthyear


Un thème bien déloyal aujourd'hui. D'un seul coup, je regrette de ne pas être né en 1967, 1969 ou encore 1977, j'aurais eu l'embarras du choix. Car oui, en musique comme dans tout autre domaine, il y a des années avec et d'autres sans. Et j'ai bien l'impression que 1983 soit une année sans. Il y a bien "Dada", mon préféré du Coop', mais celui-ci, je l'ai déjà chroniqué il y a fort longtemps; ou encore quelques skeuds d'un Rap en pleine croissance, mais pas de quoi se taper le cul par terre non plus. Bon j'arrête de protester, car j'ai tout de même dégoté une oeuvre cruciale, tant pour son auteur que pour toute cette sordide décennie.

"Swordfishtrombones" marque une rupture dans la carrière de Tom Waits. En fait, plus qu'une rupture, c'est une véritable métamorphose; exit le clochard-bohème-poète et poivrot des débuts vomissant un jazz-beat bavard pour oiseaux de nuit. Aussi riche et belle que fut cette première période, il fallait que les choses bougent. "Heartattack And Vine" paru trois ans plus tôt était le signe avant-coureur de la lycanthropie du père Waits, qui sur ce coup lorgnait carrément du côté de Screamin' Jay Hawkins. Il lorgnait même si bien, que le hurleur en personne y alla de sa reprise. Mais ceci n'est rien en comparaison du choc qu'est "Swordfishtrombones", l'album qui marque le commencement de la seconde (et actuelle) période du monsieur. Bruitiste, foutraque, énervée et ironiquement belle, un peu comme si Captain Beeheart s'était noyé dans un bouteille de Whisky.

Percussions  d'ossements, guitare rêche et grognements, les sons qui s'échappent du chapiteau sont inquiétants. Un Mr Loyal débraillé nous invite à entrer. Comment résister? "Underground", "Shore Leave" et "Dave The Butcher", c'est le freak show, du rock 'n' roll Barnum! La fanfare défile fièrement dans la poussière et la rouille, dans ce brouillard tenace toute cette crasse se transforme en or. "In The Neighbourhood", c'est la ballade ultime, une recette que Tom Waits connait sur le bout des doigts, il en pond aussi facilement que Keith Richards dégaine un riff!


26 commentaires:

  1. C'est clair pour 69 espèce de jeunot :DD Bah dis donc, c'est un bon cru ça, cette période de Tom Waits un peu spéciale.. Frank truc, rain dogs... si j'étais né en 83, j'aurai mis... euhhh Final Cut :D
    Ehh tu crois qu'on va trouver des 78 T dans le lot ?? :o

    RépondreSupprimer
  2. 1983:
    Iron Maiden - Piece of Mind
    Metallica - Kill 'Em All
    Marillion - Script for a Jester's Tear
    Saxon - Power and the Glory
    Yes - 90125
    Accept - Balls to the Wall
    Dio - Holy Diver
    Mötley Crüe - Shout at the Devil
    Mercyful Fate - Melissa
    R.E.M. - Murmur
    Talking Heads - Speaking in Tongues
    The Police - Synchronicity
    Japan - Oil on Canvas
    Killing Joke - Fire Dances
    XTC - Mummer
    The The - Soul Mining

    Mais en effet, aussi, ce Tom Waits de très belle facture.
    Tout ça pour dire que je valide ton choix mais me serait trouvé dans un beau caca pour en faire un, moi même... ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Hello.
    Si jeune et déjà si bon goût !!!
    J'écoute Tom Waits depuis Foreign Affairs, et Sworfishtrombones (le morceau titre) est mon préféré du bonhomme.
    EWG

    RépondreSupprimer
  4. J'aurais fait exactement le même choix... Sur ce coup là... à 200%.

    RépondreSupprimer
  5. SAlut Toorsh,
    Cet album me rappelle tellement de souvenirs ... Je suis un peu plus vieux que toi c'est vrai.
    Excellent choix l'ami. C'est vraiment le virage abordé par l'artiste. En fait j'ai connu en 1er "Rain Dogs" et ensuite celui ci. De cette période (enfin un peu plus tard en 87 à l'Olympia) un souvenir très intense de son concert. Fabuleux.

    Ps je remarque que c'est le 2ème Tom Waits de la semaine sur les posts du Grand jeu.

    RépondreSupprimer
  6. Quelle chronique, superbe. Quant au choix, j'ai adoré dans la zornlist qui m'évite de ressortir mon ipod The The "Soul Mining", une belle vénération pour cet album. Après le Tom, tout dépend de mon humeur ... parfois il m'ennuie, parfois je le vénère, et le plus inquiétant c'est que c'est parfois pour le même morceau ! Gâteux le papy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui quel bel album aussi le Soul Mining de The The. J'aimais bien aussi l'album Infected qui par contre a terriblement mal vieilli. Ceux la je les ai vus au Casino de Paris avec Johnny Marr à la guitare. Grand moment.

      Supprimer
  7. Oui, bon choix !
    Mais il y avait effectivement les premiers REM et Violent Femmes, le "Power, Corruption & Lies" de New Order, le "Script Of The Bridge" des Chameleons, etc.

    RépondreSupprimer
  8. Et tant pis pour le copié/collé: Le boulot m'appelle, mais bien entendu, je reviens vers toi probablement demain me faire la lecture...

    RépondreSupprimer
  9. Je l'adorais avant, je me suis mis à l’idolâtrer ensuite!
    P.S. : C'est là où l'on se rend compte que nos goûts peuvent être très différents, je ne laisserais pas rentrer chez moi la moitié des préféré de l'ami Zorno!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurai tendance à te rejoindre sur ce coup là. Un nouveau jeu, et toi? 83?.. Mais je m'égare.

      Supprimer
  10. bravo et d'accord avec toi, ici marque une période forte de Tom Waits...

    RépondreSupprimer
  11. Okayyyy! Il est bon celui-là! Quelque chose me dit que Tom Waits va revenir plusieurs fois dans cette édition? Pourquoi? prace qu'il a un talent fou bien sûr!

    RépondreSupprimer
  12. Choix parfait!! Tom Waits va t-il revenir dans ce JSF??

    RépondreSupprimer
  13. @ Zorno: Mettalica, Maiden et tout, c'est pas trop ma came, jamais réussi et c'est pas faute d'avoir essayé. REM et d'autres oui, heureusement qu'il y a du choix en 83. Mais pas d'évidence pure, du moins pour moi.

    @ Tous, trop de mess d'un coup je fait donc une réponse globale. Merci a tous, maintenant je vais filer sur les autres blog pour connaitre vos âge canonique... ahahahah!!!!

    ps: Mister C, pour sur qu'il y aura des 78T.

    RépondreSupprimer
  14. Ah bin c'est un peu facile ça. Alors sous prétexte qu'on est né en 83, la même année qu'un des chefs d’œuvre de la musique on a sa réponse toute trouvée hein ! Tsss...

    Et oui forcément le choix est magnifique, un des plus grands albums d'un des plus grands. Et encore, pour moi le climax dans sa carrière c'est Rain Dogs mais tu es un peu trop vieux pour avoir eu le droit de choisir celui-ci. On ne peut pas tout avoir quand même.

    RépondreSupprimer
  15. Petit flot va! Bordel que j'aime ce disque. Mon premier album de Waits écouté et j'ai collé... à vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Petit Flot", encore une belle expression.

      Supprimer
  16. Moi non plus je n'aurais pas échangé mon baril de waits contre toute la liste du Zornomoods... S'il y avait eu Minor Threat dans la liste mais même pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Waits, c'est un baril de Bourbon hors-d'âge...

      Supprimer
  17. Salut
    Une réédition d' un album de Stevie ray vaughan de 83,aujourd' hui sur Exystence
    http://exystence.net/blog/2013/01/25/stevie-ray-vaughan-and-double-trouble-texas-flood-legacy-edition-2013/
    Sinon 1983 c' est "WAR" de U2

    Fil

    RépondreSupprimer
  18. Tome 3. Pochette Courbet (soft, j'avais pas d'autre idée)

    L'Origine (GJSF5-T3 Compil Birthdyear)

    RépondreSupprimer
  19. Tom waits a décidément beaucoup de succès dans ce Grand Jeu et c'est tant mieux ! Un disque intéressant... et puis il y a Keith !

    RépondreSupprimer
  20. Un moment que je ne suis pas passé...
    Tu avais présenté cet album de Tom Waits - l'un de mes préférés...
    Il l'avait présenté, si ma mémoire est bonne en imaginant des musiciens d'horizons divers coincés de longues heures dans un ascenseur.
    Sons hétéroclites, ambiance entre plaisir et inquiétude, boeuf désorganisé...
    Le nouveau Waits en marche... que j'ai tant suivi jusqu'à Orphans en passant par un autre que j'adore "The Mule"...
    J'étais lassé de jouer, mais là, tu as fait fort.
    Je vais me ressortir mon vieux vinyle... acheté dès la sortie (juste pour taquiner la date anniv').
    Merci.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.