mardi 26 novembre 2013

JSF#5: DR DRE - 2001 - 1999


SUGAR SUGAR Une oeuvre narcotique, le type de drogue n'a pas d’importance.


La drogue, quoi qu'on en dise, est l'un des plus importants moteurs de l'histoire de la musique; les disques marqués de son sceau sont légion. Il est même possible à l'écoute de certains albums de définir avec quasi-exactitude le type de narcotique utilisé lors de son enregistrement. Ce JSF ne serait pas complet sans rendre un petit hommage à cette dangereuse muse souvent fatale. De l'absinthe au Crystal Meth, cette hydre aux multiples têtes fît jaillir bon nombre de chef-d’œuvres légendaires, mais aussi en cas de Bad Trip, d'infâmes bouses. 

Ne sentez-vous pas cet ample parfum de Weed escalader doucement vos sinus? Le poison vert vous enivre avant même que l'album n'ait débuté, des kilos, que dis-je, des tonnes d'herbe bien verte furent cramées pour sa création; et cela se ressent dans sa sonorité à la cool, ample, ronde, vaporeuse, jamais agressive qui donne envie de se griller un bon gros splif en se laissant engloutir par le fauteuil. 

"The Watcher", gros beat ample, G-Funk 2.0, le son West-Cost dans toute sa splendeur, le refrain entêtant est parasité par la paranoïa verte. D'entrée, on retrouve ce qui faisait le charme de la trilogie formée par The Chronic, Doggystyle et Regulate G Funk Era. Plus loin, "Still Dre" fête les retrouvailles des deux parrains de la West-Coast, Snoop Doog et Dr Dre; ce morceau fut un hit mondial à l'aube du nouveau millénaire, il est d'une efficacité redoutable avec sa rythmique en béton armé, ses samples intelligents et ses flows élastiques; autant d'ingrédients imparables qui une fois assemblés offrent du lourd, du très lourd. Flat beat et cuivres gras, "What's The Difference" est un rouleau compresseur moelleux qui noie l'auditeur dans un macadam fait d'herbe pure toujours apte à vous décrasser les voies respiratoires. Xzibit pas encore pimpé vient poser son flow sur ce titre, secondé par un jeune Eminem aux portes de la gloire. Retour de l’embrumé Snoop (plus tout à fait Doggy) Dogg via l'immense et démentiel "The Next Episode", une tuerie rap comme on en fait plus ou trop peu; encore un tube interstellaire. On frôle le mauvais trip avec le flippant "Murder Ink" qui sample le thème du film Halloween de John Carpenter, heureusement que "Pose 4 Porno" déboule rapidement pour nous "fourrer" d'autres visions moins glauques dans le crâne. Enfin, l'album se referme avec la soul moderne de Mary J.Blige, qui auréole "The Message" de sa présence.

2001 est un classique du Hip-Hop, vous savez ce genre de disque qui marque l'histoire d'un genre pour les dix années à venir. 2001 est ce type de chef-d'oeuvre instantané. 

26 commentaires:

  1. Tu ne seras pas étonné de savoir que j'étais à deux doigts de choisir celui-ci. J'avais pensé à Doggystyle aussi. Du coup : excellent choix ! :D

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, il en fallait un aujourd'hui.
    Pourquoi-pas celui-ci, qui annonce la couleur !
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il est très bon, tu devrais y jeter une oreille, par curiosité ;)

      Supprimer
    2. Yep un putain de bon disque...

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Un disque à gros succès, il m'en reste un plein sac!

      Supprimer
  4. En plein dans le thème, bravo ! Par contre, ma quasi-allergie au hip-hop m'empêche de poursuivre l'aventure mais, y a pas à dire, c'est bien joué !

    RépondreSupprimer
  5. Rien ne m'empêchera de penser (et ce n'est bien sûr que mon avis !) que cette drogue était très surfaite... et puis comme Jay-Z, une influence à laquelle on doit des fournées d'horreurs radiophoniques qui nous plongent dans le bad trip à chaque fois qu'on allume la radio.

    En hip-hop j'aurais sans doute choisi Edan ou Dr. Octagon.

    RépondreSupprimer
  6. Tiens, du rap, c'est plutôt rare dans la blogosphère rock !
    Bien que je ne sois pas hyper fan, j'écoute sans problème, même si je préfère plutôt les groupes francophones (IAM, NTM, MC Solaar).
    Quelques bonnes chansons sur ce disque : What's the Difference, Big Ego's… le reste est classique : « t'as vu mes bagouses en or, tu vu les nichons de ma meuf qui danse autour de la piscine, tu veux que je te prête ma Ferrari ? No soucy, mais prends une coupe de champagne avant !!! ».

    RépondreSupprimer
  7. Pas ce que je préfère, mais cela s'écoute bien. Beaucoup d'herbivores chez les musiciens ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du moelleux, j'adore ce rap à la cool...

      Supprimer
  8. Yep Keith, tu viens de résumer ce qui me rebute chez les rappeurs en général. Mais il y a aussi du rap qui se démarque de image, des mecs qui rappent sur de la musique, notamment quelques cubains bien calientes, des italiens aussi.
    Bref, je suis loin d'être spécialiste de ce genre avec lequel j'ai toujours beaucoup de mal, mais là faut bien dire Toorsch que tu es bien dans le thème. Remarque c'est la moindre des choses venant du créateur des thèmes.

    RépondreSupprimer
  9. Parental Advisory: ça ferait un chouette nom de groupe!

    RépondreSupprimer
  10. @ Tous, je vois bien que le rap c'est pas votre truc, il y a en pas beaucoup chez vous... Et Keith, tu parodie un peu, cela dit je fait la même chose avec le Metal quand je passe chez toi, c'est de bonne guerre.

    @ Rabbit, si j'ai choisi cet album en particulier c'est que malgré son succès et ce que tu as l'air de penser (c'est un impression), cela ne rime pas forcément avec bouse. Ce disque est une tuerie, j'aurai également plus choisir du rap plus underground mais aucun ne possède ce doux parfum de weed!

    @ Jimmy, cela doit exister, j'en suis sur ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non tu as raison, je n'ai d'ailleurs rien contre le hip-hop "mainstream" ou "à succès", on y trouve de vrais génies, notamment les Beastie Boys qui restent pour moi des artistes de chevet qui ont amené le genre ailleurs et pas seulement aux frontières du rock ou de l'électronique, le Wu-Tang, De La Soul, Nas, A Tribe Called Quest... bref des tas de "poids lourds" dans des esprits très différents qui ont tout mon respect et bien plus, c'est juste que Dr Dre n'est pas de ceux-là pour moi, à mon sens il a énormément contribué comme Snoop Dog et d'autres de la génération Tupac/Biggie que j'abhorre à ces clichés de chaînes en or, de "bitches", de weed, de guns et d'argent facile qu'on associe aujourd'hui au hip-hop, alors que mainstream ou pas ça peut être tellement plus que ça. Le fun au détriment de la conscience, de l'inventivité, de l'intelligence... bien sûr ça passe bien en soirée mais pour ma part je n'y trouve rien d'autre à prendre et surtout pas de génie.

      Supprimer
    2. Moi j'y trouve du génie, il faut aussi savoir un peu relâcher la bride... C'est bien aussi!

      Supprimer
    3. Certes ! Après le fun comme le génie différent pour chacun, j'arrive pas à prendre mon pied sur Dr Dre parce que j'aime pas l'esprit, alors qu'en écoutant Cypress Hill cité plus bas mon cerveau déconnecte mais j'ai pas pour autant l'impression d'être pris pour une vache à lait. Et puis bon Muggs c'est un punk dans l'âme quand même, pas le genre à compter ses billets dans un jacuzzi entouré d'hôtesses en bikinis.

      Supprimer
    4. J'ai également un peu de mal avec l'"esprit" de ce genre de disque... Certainement un "must" dans le genre. J'ai trop de mal avec l'arrière plan alors que la musique "passe bien".

      Supprimer
  11. Je ne connais pas celui-ci mais j'aimais bien le son G-Funk....pile dans le thème évidemment!!

    RépondreSupprimer
  12. Au moment de choisir pour ce thème, si j'étais parti vers le Rap, 2 options s'offrait à moi : soit Dr Dre ou, et surtout, les first albums de Cypress Hill !! Les rois de la fumette hip hop avec des titres explicites comme "It's from the bong" ou "Legalize It".
    Le son G-Funk de Dre et Snoop Dog est vraiment bon, funky à souhait !! Connais moins ce disque là...à découvrir donc !!!
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chui d'accord, mais je préfère la sonorité de celui-ci. Au fait ça bug, je n'arrive pas a laisser un comm chez toi. Mais c'est la découverte du jour, merci!

      Supprimer
    2. Ah, bug chez moi....Désolé...ça je ne maîtrise pas !!! Tu as donc aimé "Parallel World" de Far East Family Band !! Ça me fait plaisir.
      Je suis étonné car bcp m'ont fait le même retour qu'ils ne connaissaient pas. Moi qui croyait que ce groupe était "connu" dans le style Kosmiche/Kraut/Psyché, je me suis bien trompé....Cool si ça a put permettre leur découverte....Far East Family Band vaut vraiment le coup!!!
      A +

      Supprimer
  13. Désolé, mais je suis obtus : le rap, c'est vraiment pas ma came !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas grave, mais tu passes à côté de grands moments.

      Supprimer
  14. Un grand le Dr Dre, je ne connais que The Chronic, mais c'est un bon pas vers le genre

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.