mercredi 12 juin 2013

JSF#2: ERYKAH BADU - New Amerykah Part One (4th World War) - 2008

Thème du Jour: Black Is Beautiful

"Black Is Beautiful" en voilà un thème inspirant. Un thème qui m'a directement renvoyé à Erykah Badu, cette beauté vaudou et grande prêtresse du hip-hop féminin. "New Amerykah Part One" est sans doute l'album le plus atypique de la dame, barré entre funk et hip-hop classique, entre percussions africaines et débordement soul, un pur condensé de musique noire. Une oeuvre collective également, qui voit défiler un parterre d'invités prestigieux tels que Questlove ou Madlib!

Début en fanfare avec "Amerykahn Promise", sorte de bande-annonce de l'album à venir sur fond de blacksploitation; à noter la présence de Roy Ayers sur ce morceau funk en diable. Produit par Madlib, "The Healer" est une beauté noire, flirtant avec l’Afrique pour se métamorphoser en hip-hop incantatoire. Plus loin, "My People" déploie son rap vaporeux et hypnotique sur un beat relaxant, il y a du vaudou là-dessous, assurément! "That Hump" c'est de la soul 2.0, la voix de la maîtresse de cérémonie est à se damner, d'une beauté rare, entre clarté et fêlure féminine. Ce morceau groove plus que de raison, d'une rondeur charnelle; de la tentation à l'état pur. "Telephone" est un hommage à J.Dilla, ce long morceau se laisse porter par sa mélancolie, mais n'en oublie pas la lumière pour autant. On ne peut rêver plus bel hommage! L'album se referme avec "Honey" qui nous renvoie au gimmick de "Amerykahn Promise", la boucle est bouclée avec cette soul-funk, sexuelle et viscérale!

"New Amerykah Part One" est un skeud à part dans la disco d'Erykah Badu, sans doute son meilleur. La seconde partie du diptyque débarquera en 2010, plus classique, celle-ci n'en est pas moins intéressante.

Lien Spotify

19 commentaires:

  1. J'adore son vaudou, ses paroles incantatoires, à se demander si elle t’ensorcelle pas dis donc... J'adore.

    RépondreSupprimer
  2. De la beauté à l'état pur T .. rarement autant aprécié un album de R'n'B. C'est grace à un pote que me l'avait commandé.. j'ai écouté avant de lui filé.. une vraie sorcière effectivement... coquin de T :D

    RépondreSupprimer
  3. Totale inconnue pour moi ta prêtresse vaudoo. A priori le hip-hop ne m'attire pas vraiment, sauf quand il se métisse avec des genres différents. Et ça semble être le cas ici.
    Impossible d'utiliser spotifaille mais je vais voir si je le trouve chez Dix Heures ou d'autres.

    RépondreSupprimer
  4. @ Sadaya, grâce a toi que je suis tombé dedans, tu me pousses dans les bras d'autres femmes.

    @ Charlu, grand disque, comme toute sa disco, un truc qui te harponne mon C!

    @ Till, essai ce disque, même si le hip hop n'est pas ta tasse de thé ou café, bien que nous somme en présence de chocolat chaud!

    RépondreSupprimer
  5. Comme Till, je ne coure pas après ce genre de disque mais à tort parce que c'est vrai que c'est drôlement bon... merci... j

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dans tous les genres, il y a des perles noires, des diamants brutes. Ce disque entre dans cette catégorie.

      Supprimer
  6. Hop, je vais le ressortir des carton gràa ce à toi. Par contre je n'avais pas tilté sur la "suite"...
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une suite plus classique, plus soul et R n'B, mais de grande tenu...

      Supprimer
  7. Hello.
    Elle m'a toujours beaucoup impressionné et le dernier clip que j'ai vu d'elle ne déroge pas à la règle.
    Je n'ai jamais approfondi mais je pense que ça se tente !
    Thanx.
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, sa disco vaut le détour!

      Supprimer
  8. Ok, je suis à la bourre - journée de course...
    Mais je lis en pointillé depuis Iphone et garde le pc pour les comms...
    E Badu...
    Je l'ai vue à Nice lors d'une soirée où se mélangeaient Joe Jackson (terrible), Magma (envoûtant) et elle (fascinante).
    J'ai tous ses albums, je suis fan, tout comme de Meschell...
    Ah ces filles !
    Ici, il y a un groove inimitable, le truc qui en un rimshot et un appui grosse caisse te fait mover le corps et transcende tes neurones.
    S'il est une grande c'est bien elle.
    S'il est quelque chose (j'ose) de "novo" en ce début de millénaire elle en fait en tout cas partie, mais on ne le sait pas vraiment encore...
    Ça viendra, le temps installe tout.
    Bientôt elle sera incontournable et une référence...
    Bref, j'en suis plutôt dingue et cet album est tout simplement un petit miracle de l'évolution de la black music.
    De quoi rendre jalouse Jill Scott, de quoi faire réfléchir toutes les Beyonce et Rihanna, de quoi repositionner Alicia, et nous faire ré écouter Betty Davis... et plus récent un certain Maxwell, autre grand grooveur à la voix... inimitable.
    Merci

    RépondreSupprimer
  9. La pochette bourrée de symbolique typiquement FM, indéniablement lié à ce type de musique et pas qu'elle. Outre l'industrie qui enchaîne ses artistes bien solidement, il y a des perles qui poussent dans le fumier et dont la voix vibre au delà de toute cette propagande. Badu est magnifique et effectivement envoûtante. Je souhaite que tout ces artistes black puissent se libérer un jour et je salue leur courage bien bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop de formatage, du soit disant culture normalisé...

      Supprimer
  10. Désolé du retard, mais celui ci se déguste lentement, dans un groove ralenti, calin, sensuel. Ce t album est très beau, bon, bonbon ... merci d'avoir teinté le noir de quelques gouttes de sng très rouge.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne connais pas, mais la pochette et ta belle présentation donne bien envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, lance toi!
      Il est vrai que la pochette est magnifique. Elle correspond également bien pour le thème a venir.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.